10.06.20
Photo Petite histoire de la musique française

Petite histoire de la musique française

Musique

Chantée d'une voix légère ou grave, sur un ton électro ou rock'n'roll, d'une façon poétique ou engagée, la musique française se différencie en tout genre. Née au Moyen Age et issue d'un genre encore grégorien, elle se développe à travers des événements historiques. Aujourd'hui, les chansons de France se reconnaissent par les tubes d'un jour et les classiques de toujours. Voici donc un petit retour sur l'histoire de la chanson tricolore.

Définir la musique française

Dans le fond, il est aisé de dire que la musique française se compose de paroles chantées dans cette langue. Elle est à la fois composée de rimes riches et de poésie musicale tout en apportant sa propre vision du monde. Jusqu'ici, toutes les chansons du monde entier se ressemblent. Toutefois, la symphonie française se démarque des autres du fait qu'elle évoque des thèmes bien souvent inattendus.

Dans l'absolu, il est impossible de fixer une certaine définition en ce qui la concerne. En effet, elle regroupe une multitude d'identités, avec des courants différents : variété, rock, rap, reggae… Néanmoins, c'est dans cette diversité qu'est né le style musical de la France, où tout peut être réuni sans contraintes, avec ou sans tri, selon son propre goût.

D'une musique médiévale à un style populaire et moderne

Dans ses débuts, la musique en France se pratiquait dans l'Eglise catholique, avec ce qu'on appelait le chant grégorien. Elle s'est évoluée suite au développement des sociétés où les classes aisées étaient séparées des moyennes. La musique fut en quelque sorte à l'origine du baroque et des scènes musicales de théâtre, de ballet et d'opéra, tel que l'histoire nous l'apprend.

Dans les siècles qui suivent, la création musicale va s'affiner, voire se complexifier. Développée toujours loin du peuple, cette dernière ne se laisse pas aller pour autant et propose son propre chant autour des tables et au travail. Celui-ci est pratiqué avec des instruments dits « moins nobles » mais plus proches de la nature. Ainsi apparaît la musique traditionnelle et folklorique, accompagnée d'instrument comme la cornemuse, et formée au sein de divers peuples français.

Une modernité assurée et assumée

Depuis le début du XXe siècle, la chanson a pris une tout autre dimension. Appuyée par l'évolution technologique, elle accompagne maintenant la vie des hommes, en suivant elle aussi le mouvement, et au gré des modes et des habitudes. Evidemment, chacun trie ses chansons selon ses goûts, son humeur et le moment.

Aujourd'hui encore, des artistes ont jeté leur dévolu sur le fait de « parler plutôt que chanter ». Un sentiment confirmé par beaucoup d'autres dans le sens où le public français est plus sensible à la langue, la compréhension du texte auquel ce dernier veut s'identifier au chanteur. Dérivé de la poésie et de la musique, le slam voit le jour.

Ainsi, il n'y a pas lieu de dire « la chanson française » mais plutôt « les chansons françaises », ce sont avant tout les mots, la beauté du texte mais aussi les images, les sentiments et l'héritage du passé. A partir de cet article, vous savez désormais l'histoire de la musique française.